//
Bonne lecture...
Articles, Planches

« De la lumière à tous les étages… de la FNAC – Franc-Maçonnerie et Pop-culture » – Planche du 3 novembre 2022

Cette planche a été rédigée et présentée par notre F:. Y:. C:., ceux qui le connaissent reconnaîtront aisément « sa patte »

VM :., Dignitaires qui décorez l’Or :. Et vous tous MTCF :.

Cette planche est le résultat d’une balade et de divagations solitaires.

Si vous vous rendez parfois au temple profane de la culture qu’est la FNAC, en recherche de lumière, il y a de fortes chances que votre premier contact avec les charmants porteurs de chemises jaunes et gilets noirs se passe ainsi : « Bonjour, je cherche les ouvrages sur la franc-maçonnerie, sil vous plaît ? » – « Le rayon FM ? Ah oui la société secrète avec les tabliers… alors c’est juste ici, entre comment invoquer son ange gardien et l’influence de la lune sur les enfants indigos… »

Cette réponse assez familière de la part d’un vendeur, vous risquez de l’entendre souvent si vous n’êtes pas un habitué des lieux. En effet inutile de chercher au rayon sciences humaines ou philosophie, car c’est bien au rayon ésotérisme que vous trouverez l’essentiel des livres concernant la FM, dont le nombre est souvent réduit et consistant la plupart du temps en 3 Oswald Wirth qui se courent après, comprendre la FM en 3 minutes et l’influence du REAA au Botswana. Vous l’aurez compris, si vous cherchez des livres sur l’art royal, passez par internet ou les librairies spécialisées. Et pourtant…  cherchez et vous trouverez !

Effectivement, de la FM il y en a partout. Comme les symboles maçonniques que l’on peut croiser à chaque coin de rue, ici on peut potentiellement en trouver à chaque rayon.

Et c’est là qu’intervient la pop-culture, ou culture populaire, qui loin d’être un mot grossier qui se rattacherait à l’abrutissement de masse, c’est tout au contraire un outil qui désigne l’accessibilité de la culture au plus grand nombre.

On reste à l’étage littérature et on se déplace de quelques pas, et on tombe sur quoi ? Et oui, le rayon polar, avec en très bonne place les enquêtes du F :. Commissaire Antoine Marcas, avec des titres comme le Frère de Sang ou le Règne des Illuminatis, et des couvertures dignes des plus grand SAS, le cul en moins, l’équerre en plus. Traduit dans plus de 17 pays, le succès planétaire de ce polar implique qu’il n’a certainement pas été lu que par des francs-maçons.

Pour la suite du voyage, on grimpe d’un étage, en prenant soin de ne pas trébucher dans l’escalator, et on arrive aux jeux de sociétés et jouets. Là, au milieu des Monopolys et autres jeux d’échecs, on trouvera le Temple Secret, un jeu pour découvrir la franc-maçonnerie à la manière d’un Trivial Pursuit, mais qui reste tout de même un jeu de niche. Alors qu’à ses côtés, on trouve le jeu du Loup-Garou, extrêmement populaire depuis quelques années et qui a il y a quelques temps accueilli de nouveaux rôles à incarner, les Francs-Maçons, dont le but est de se protéger mutuellement jusqu’à la fin de la partie. Anecdote amusante, l’image utilisée pour représenter ce rôle a une étrange ressemblance avec un certain 1er Surv :. de ma connaissance…

On passe ensuite par le rayon des DVD, et dieu sait qu’ils sont nombreux les films à aborder le thème de la FM… de manière flatteuse pas vraiment, fantasmée souvent, mais intéressante et intrigante toujours. Pas des films de niche, mais au contraire portés par de grands noms du cinéma comme From Hell avec Johnny Depp, l’adaptation du Da Vinci Code avec Tom Hanks ou encore Sherlock Holmes avec Robert Downey Jr.

Je passerai rapidement sur la saga Star Wars, à laquelle je m’efforce de consacrer une planche tant il y a à dire au regard d’une lecture maçonnique, ne serait-ce que le parallèle entre l’évolution en 3 grades des Jedi, de l’apprenti au maître, ainsi que sur la saga Harry Potter, qui n’a potentiellement rien de maçonnique mais qui bizarrement devient intéressant à partir du 3e film, plus mature lors du 5e et dont l’apogée se situe au 7e film. Comme quoi si on veut trouver de la symbolique, on peut vraiment en trouver partout.

La musique ayant une place toute particulière en FM, il était normal que ce rayon ne déroge pas à la règle car ici aussi, on trouve des références maçonniques. On passera bien vite sur les habituels classiques que nous connaissons tous, Mozart et sa flûte enchantée pour ne citer que lui, et on s’intéressera entre autres au métal, plus particulièrement au groupe Avantasia qui a, outre ses pochettes d’album où les symboles fourmillent, composé un opéra maçonnique en 3 parties. Ou encore, plus grand public, au groupe de rock français les Fatals Picards, qui fait notamment référence à la maçonnerie dans une de ses dernières chansons où un enfant reçoit en cadeau un hélicoptère franc-maçon, un bateau pirate illuminati et le porte-avion du complot homo-maçonnique. N’étant pas amateur de rap, je sais tout de même que la FM y a sa place, souvent de façon plutôt négative dans ses chansons, mais également appréciée de certains rappeurs, qui n’hésitent pas à détourner différents médaillons et bijoux maçonniques pour leur côté bling-bling.

Et bien sûr, n’oublions pas Vanessa Paradis et son célèbre tube anti-maçonnique, Léo Taxil…non là je crois que je me suis trompé…

Bien évidemment lorsqu’on parle de pop-culture actuellement on ne peut échapper aux jeux vidéos, et c’est là qu’on trouvera également des centaines de références maçonniques. Que les jeux y soient directement rapportés, comme Mozart et le dernier secret où vous incarnez… Mozart oui tout juste, devant déjouer un complot contre Joseph II, ou encore The Council où vous devez… bah oui, encore déjouer un complot maçonnique… et les nombreux jeux faisant références à la FM sans la mettre au centre de l’intrigue, comme la série des Assassins Creed, ou encore Uncharted.  Je ne saurai dire combien de fois je me suis retrouvé face à de la symbolique maçonnique dans des jeux vidéos, mais ces derniers se comptant par dizaines de milliers voire plus, une liste ne saurait en aucun cas être exhaustive.

Et on ne pouvait terminer ce tour d’horizon sans passer par le rayon de la bande dessinée, l’illustre élu des arts, le 9ème, dont même les pages s’appellent des planches. On retrouvera bien évidemment l’ami Marcas, passé par là pour ceux qui n’ont pas envie de se taper un bouquin de 300 pages, mais également et en très grand nombre ces derniers temps, toute une ribambelle de Bds sur l’histoire de la Franc-maçonnerie, qui ont outre leur intérêt narratif, malheureusement toute un défaut… celle d’être dessinées dans un style réaliste, style qui est tellement reproduit en série que son intérêt visuel se rapproche de la nullité.

Mais consolons-nous, il reste encore quelques styles bien connus qui rendent hommage de belle manière à la FM, comme celui de Didier Convard, notamment connu pour des séries comme le triangle secret, INRI ou encore le récent Epopée de la Maçonnerie que je vous recommande ou encore Bercovici et ses Femmes en blanc, qui a sorti récemment Franc-maçonnerie dévoilée, dans son trait si reconnaissable.

Et enfin, un style bien connu qui, connaissant l’influence maçonnique aux Etats-Unis ne pouvait y échapper, c’est bien entendu le Comics, où les références sont autant infinies que leurs univers, et où l’on peut trouver ici une planche ou Bruce Wayne assiste à une tenue avant d’aller endosser celle de Batman, et là une planche où la ligue des gentlemens extraordinaires combat la milice privée de la Grande Loge d’Angleterre. Comics qui ont d’ailleurs leur propre super-héros franc-maçon, adroitement nommé… Freemason, voilà, ils avaient pas d’idées… personnage au masque d’or, justaucorps noir ou vert et doté d’un bouclier frappé de l’équerre et du compas, maîtrisant les super pouvoirs de l’alchimie… et tristement relégué au fin fond d’un comic de quelques épidodes, les Elémentaires… c’était sûrement moins vendeur qu’un drapeau américain ambulant et qu’une boîte de conserve qui vole, allez savoir…

MTCF :., pour conclure je vous dirais si elle est souvent considérée comme hermétique et élitiste, la FM peut également par bien des médias s’adresser au profane au détour d’un rayon et être par la même occasion le premier rayon d’une future vie maçonnique.

VM :., MTCF :., j’ai dit. PS : cette planche n’était pas sponsorisée par la FNAC.

Discussion

Les commentaires sont fermés.

Qui sommes nous?

Etoilejpeg

A∴L∴G∴D∴G∴A∴D∴L∴U∴

La Loge Tradition, fondée le 24 septembre 1972 à l'Orient de Lausanne et portant le No 51, est membre de la Grande Loge Suisse Alpina et travaille au Rite Ecossais Ancien et Accepté (REAA).

Entrez votre adresse e mail afin de recevoir une notification à chaque nouvelle modification de cette page

Rejoignez les 117 autres abonnés